Retraite progressive dans la fonction publique : comment ça fonctionne ?

Retraite progressive dans la fonction publique : comment ça fonctionne ?

À l’instar des employés du secteur privé, les agents contractuels en service dans la fonction publique peuvent arrêter progressivement leur activité avant d’aller en retraite. Cette réforme est rattachée à certaines conditions qu’il faut remplir pour y prétendre. Voici l’essentiel à retenir sur le sujet de la retraite progressive dans une fonction publique.

Qu’est-ce que la retraite progressive ?

La retraite progressive est un dispositif dont l’objectif est de prélever une partie de votre pension de retraite pendant que vous continuez à travailler à temps partiel. Ainsi, vous pouvez cumuler votre salaire de service public et une partie de votre pension de retraite de base et celle complémentaire.

Cette réforme est entrée en vigueur il y a quelques mois, plus précisément le 1er septembre 2023. Son but est de permettre aux agents de l’État de profiter du même privilège que celui des employés du privé. Le principe est de réduire la durée de travail des fonctionnaires dont le départ à la retraite n’est plus très loin.

Durant cette période, vous avez la possibilité de cotiser en plus. Vous devez valider les trimestres pour le calcul de la pension au prorata de votre quotité travail. Ainsi, la période de travail durant laquelle vous exercez à temps partiel sera comptée comme temps plein dans la détermination de votre pension de retraite définitive.

Quelles sont les conditions nécessaires pour bénéficier d’une option de retraite progressive ?

Quelles sont les conditions nécessaires pour bénéficier d’une option de retraite progressive ?

Afin de bénéficier de cette réforme dans la fonction publique, il faut d’abord être à deux ans de l’âge légal auquel le départ à la retraite est fixé. Autrement dit, elle s’applique aux agents qui ont entre 60 ans et 62 ans en fonction de leur année de naissance.

La deuxième condition d’éligibilité à ce dispositif étatique est de valider un nombre minimum de trimestres. Celui-ci est fixé à 150, tous régimes confondus, et ce, auprès d’une ou de plusieurs caisses de retraite de base.

En outre, pour bénéficier de cette réforme, votre activité professionnelle doit être exercée pour le compte de l’État et à titre exclusif. Elle n’est pas applicable aux militaires. Dans la fonction publique, un mécanisme de retraite progressive concerne notamment :

  • Les magistrats ;
  • Les agents publics civils ;
  • Les fonctionnaires actifs, sédentaires et super actifs.

Par ailleurs, vous devez faire une demande à votre employeur pour avoir accès à une retraite progressive. Cela se fait par lettre recommandée avec accusé de réception au minimum pendant les deux mois précédant la date de votre départ.

Quels sont les avantages du mécanisme de retraite progressive ?

Quels sont les avantages du mécanisme de retraite progressive ?

Une telle retraite est une option qui permet de relâcher la pression pendant les dernières années de travail, sans toutefois baisser le niveau des revenus. Cette réforme est donc un gage d’une assurance retraite qui facilite la transition entre la période d’activité et celle de cessation d’activité.

De plus, la retraite progressive offre une grande souplesse. En effet, suivant votre besoin, vous pouvez toujours repasser au travail à temps complet avec le dispositif. Par ailleurs, étant donné que vous faites encore partie de l’effectif de l’entreprise, vous bénéficiez de tous les avantages des employés. Vous avez donc toujours droit aux tickets restaurant, aux frais de transport public ou aux dispositifs d’épargne salariale.

La retraite progressive peut être considérée comme un droit accordé aux fonctionnaires en fin de carrière pour préparer progressivement leur retraite. Elle est accessible aux agents qui ont cotisé pendant 150 trimestres et qui n’ont pas d’autres activités en dehors de leur occupation principale.

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

Check Also

Quels facteurs influencent le prix d'un bilan de compétences ?

Quels facteurs influencent le prix d’un bilan de compétences ?

Choisir d’effectuer un bilan de compétences peut être un tournant décisif pour clarifier sa trajectoire …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *