Revalorisation des retraites complémentaires AGIRC-ARRCO en 2024 : ce qu’il faut savoir

Revalorisation des retraites complémentaires AGIRC-ARRCO en 2024 : que faut-il savoir ?

L’AGIRC-ARRCO est une forme de régime de retraite complémentaire, auquel environ 13 millions de retraités sont rattachés. Comme chaque année, un accord est conclu entre les représentants des instances patronales et syndicales pour aboutir à l’augmentation des pensions. Voici tout ce qu’il est important de savoir sur la revalorisation des retraites complémentaires AGIRC-ARRCO au titre de l’année 2024.

La hausse du taux de la retraite de base autour de 5 %

Pour cette année 2024, de nombreux changements se profilent relativement à la retraite des salariés. En effet, plusieurs caisses de retraite ont revu à la hausse le taux des pensions de leurs membres, à l’instar de :

  • La caisse nationale d’assurance vieillesse ;
  • Le service des retraités de l’État
  • La Sécurité sociale des indépendants ;
  • La caisse nationale des agents des collectivités locales.

Depuis le 1er janvier, au sein de l’AGIRC-ARRCO, on note que la revalorisation de la retraite est passée à 4,9 %. D’après les représentants de chacune des parties, ce taux équivaut à l’inflation prévue lors des prochains mois.

Les organisations patronales et syndicales ont donc instauré un coup de pouce pour s’aligner sur l’indexation de l’inflation. Selon le ministre de l’Économie, cette mesure a pour but de protéger les retraités de l’inflation.

Elle représente une étape capitale dans les efforts des autorités à garantir la stabilité financière aux membres du régime de retraite complémentaire qu’est l’AGIRC-ARRCO. Cette augmentation résulte plusieurs séances de négociations et de discussions. Si certains ont accueilli la nouvelle avec un soulagement, d’autres ont déploré la baisse du pourcentage de revalorisation. Celui-ci était de 5,2 % l’année dernière.

La hausse du taux de la retraite de base autour de 5 %

La suppression du malus

L’autre chose à savoir sur la revalorisation retraites complémentaires AGIRC-ARRCO en 2024 est la suppression du malus. Ce système instauré depuis 2019 et avait pour objectif d’amener les salariés à travailler un an de plus. Ainsi, un bonus d’un taux de 10 % est accordé aux travailleurs en activité qui remplissent les conditions pour partir en retraite.

Toutefois, si vous partez à la retraite à l’âge et à la date prévus, le montant de votre pension subit un malus de 10 %. À l’issue des discussions, les partenaires sociaux ont décidé de supprimer le malus. Cela prendra effet à partir du 1er avril. Cependant, le bonus est maintenu pour les salariés qui reportent leur départ de deux à quatre ans et qui ne sont pas concernés par la réforme des retraités.

La révision du cumul emploi-retraite

La révision du cumul emploi-retraite

La revalorisation des pensions au sein de l’AGIRC-ARRCO a aussi entraîné la révision du cumul emploi-retraite. Elle a fait évoluer les conditions d’application pour permettre aux membres de bénéficier davantage de flexibilité pour une transition en douceur vers la retraite. Auparavant, lorsque les travailleurs partis en retraite reprenaient une activité, ils n’avaient plus de nouveaux droits.

Depuis le 1er janvier de l’année 2024, les employés qui profitent de ce système peuvent bénéficier d’un régime complémentaire. Leurs droits sont constitués dans le respect de la limite annuelle (plafond), conformément aux textes en vigueur auprès de la sécurité sociale.

Ce plafond fixé en 2023 est de 43 992 euros, soit un plafond mensuel de 3 666 euros. Grâce à l’évolutivité du système de cumul emploi-retraite, les salariés peuvent optimiser leur future pension en cas de reprise d’activité.

La revalorisation des retraites complémentaires (AGIRC-ARRCO) en 2024 a engendré trois principaux effets. Elle permet de revoir à la hausse la retraite de base, de supprimer le malus et d’alléger les conditions d’application du cumul de l’emploi et de la retraite.

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

Check Also

Les défis environnementaux dans les métiers de demain

Les défis environnementaux dans les métiers de demain

Avec l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle planétaire, la question …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *