Vous êtes ici : Accueil »

Appel à l’union de la droite et du centre en Bourgogne-Franche-Comté

Appel à l’union de la droite et du centre en Bourgogne-Franche-Comté

A Vitteaux (fête des Bourguignons 2014) avec François Sauvadet et Guillaume Larrivé (photo JSL)

A Vitteaux (fête des Bourguignons 2014) avec François Sauvadet et Guillaume Larrivé (photo JSL)

« Les élections départementales des 22 et 29 mars 2015 resteront marquées par une sanction sévère du Gouvernement socialiste et de sa majorité, mais aussi par la présence d’un vote extrémiste élevé.

Face à cette situation, l’union de la droite et du centre n’est plus une option mais une obligation pour toutes les échéances et notamment la prochaine, les élections régionales : nos familles politiques ne peuvent aspirer aux responsabilités locales et nationales que si elles se présentent unies devant nos concitoyens. Partout où l’UMP, l’UDI et les indépendants ont rassemblé leur force dès le premier tour, ils ont été plus forts. La division est un facteur de trouble, pour les électeurs comme pour les élus et les militants.

Dans les départements de Bourgogne comme de Franche-Comté, comme au sein des conseils régionaux, l’UMP et l’UDI savent travailler ensemble depuis plusieurs années.

Nous n’avons pas d’autre choix que de nous rassembler pour offrir une alternative aux Français. Entre le renoncement et l’illusion, la droite et le centre forment le seul pôle politique en mesure de proposer un avenir à notre pays, de rétablir la confiance, l’esprit d’initiative et le goût du vivre ensemble.

Pour les prochaines échéances électorales, UMP, UDI et divers droite devront s’entendre pour proposer une alternative politique commune équilibrée, respectueuse de nos sensibilités et représentative de nos mouvements. Puisque nous avons le devoir de travailler ensemble au service des Français, des Bourguignons et des Francs-Comtois, la meilleure solution consiste à préparer le plus tôt possible ce rassemblement des hommes, des femmes et des idées plutôt que de le bricoler dans les marchandages d’entre-deux-tours comme la gauche a l’habitude de procéder. La dynamique insufflée par les listes d’union au premier tour est la condition de la victoire au second tour.

Croire que proposer une multitude de candidatures au premier tour permet de « ratisser large » est une illusion qui ne résiste pas aux faits. Quand tant de nos compatriotes souffrent, quand le pays est distancé dans la concurrence internationale, quand la défiance à l’égard du pouvoir s’amplifie, la cohérence des candidatures est le premier pas vers la cohérence des politiques.

Pour gouverner ensemble, présentons-nous ensemble face aux Français, aux Bourguignons et aux Francs-Comtois ! »

Pour signer la tribune, cliquez: Rejoindre le Rassemblement BFC

Quelques articles:

Le Journal de Saône-et-Loire

L’Est Républicain


Parlement Européen, auditions de la sous-commission Sécurité et Défense

Avec le Général Pascal VALENTIN

A Bruxelles les 18-19 mars, j’ai présidé trois réunions de la sous-commission Sécurité et Défense: une sur le Mali,une sur la sécurité maritime et une sur le European Air Transport Command (EATC), structure de mutualisation des flottes de transport aérien militaire de 5 pays européens (France, Allemagne, Luxembourg, Belgique, Pays-Bas),…

Visite de Bruno Le Maire en Franche-Comté

Avec Bruno Le Maire à Etrappe

Dans la perspective du congrès de l’UMP qui élira, fin novembre 2014, son nouveau Président, Bruno Le Maire, qui a déclaré sa candidature le 11 juin, était en visite auprès des fédérations du Jura, du Doubs et de la Haute-Saône, les 10 et 11 juillet. Je l’ai accompagné lors de…

Elections départementales en Bresse: le grand chelem est possible!

Sur les 4 cantons bressans de Saône-et-Loire, un « grand chelem » inédit est encore possible pour nos excellents candidats de la droite et du centre: – Anthony Vadot et Mathilde Chalumeau, avec 48,5%, doivent ravir à la gauche le canton de Louhans (bel exploit lorsqu’on sait que le candidat PS est…