6 points essentiels pour appréhender les distinctions honorifiques attribuées au mérite

6 points essentiels pour appréhender les distinctions honorifiques attribuées au mérite

Au sein du macrocosme que constituent les différents groupes sociaux, il arrive très souvent que des personnes physiques ou morales se démarquent par des qualités morales, intellectuelles ou civiques particulièrement dignes d’estime.

Eu égard aux difficultés rencontrées, il paraît alors légitime que certains citoyens reçoivent une distinction particulière pour avoir réalisé des exploits spectaculaires en repoussant les limites de la perfection. Certains sont donc honorés pour leurs mérites professionnels et personnels en matière de défense des droits, de service communautaire ou dans des domaines spécifiques.

Nous abordons ici 6 points essentiels qui vous permettront d’appréhender les distinctions honorifiques attribuées au mérite.

L’Ordre de la Légion d’honneur

C’est la plus grande des distinctions nationales. Elle est attribuée en mérite aux personnes ayant servi la nation, à titre civil ou militaire. La Légion d’honneur comprend trois grades que sont les « chevaliers », les « officiers » et les « commandeurs ». Les personnes jugées dignes d’une telle distinction reçoivent des insignes, notamment, la rosette de la légion d’honneur. Elle est matérialisée en forme de pin’s.

Pour être candidat à la Légion d’honneur, il faut avoir servi la nation pendant au moins 20 ans. Le Conseil de cet ordre est l’autorité compétente pour valider les candidatures. Cependant, la décision finale de nomination à l’ordre est prononcée par le chef de l’État.

L’Ordre national du Mérite

L’Ordre national du Mérite

Cette distinction récompense les citoyens français ayant posé des actes honorables dans la fonction publique ou même dans le cadre d’une activité privée. Comme pour la Légion d’honneur, il n’est pas possible de candidater soi-même pour cet ordre. La proposition doit venir d’une tierce personne.

Il faut nécessairement avoir obtenu des mérites distingués dans l’exercice d’une activité pendant au moins 10 ans pour aspirer à l’ordre national du mérite. La nomination à l’ordre national du Mérite est aussi faite par le Président de la République par signature d’un décret.

L’Ordre des Palmes académiques

Il s’agit d’une récompense destinée au personnel de l’Éducation Nationale. Il s’agit des membres du corps enseignant, des agents de l’État et les membres administratifs. Les personnalités éminentes ayant contribué à l’enrichissement du patrimoine culturel peuvent aussi prétendre à cet ordre.

Pour le grade de chevalier de cet ordre, il faut cumuler au moins 30 ans d’âge et avoir une parfaite jouissance de ses droits civils. Une période de 5 ans dans le grade de chevalier est requise pour prétendre au grade d’officier et de commandeur.

Le Ministre de la Culture et de la Communication est chargé de l’attribution des grades de l’ordre national des Palmes académiques.

L’Ordre du Mérite agricole

Récompensant les personnes ayant rendu des services importants dans le secteur agricole, l’ordre du mérite agricole prend en compte la pratique agricole ainsi que les industries qui s’y rattachent.

Cet ordre comprend trois grades. Le grade de chevalier nécessite au moins 30 ans d’âge et 15 années de services. On ne peut aspirer au grade d’officier qu’après cinq ans dans le grade de chevalier. Quant au titre de commandeur, il nécessite au moins cinq ans dans le grade d’officier.

Le ministère de l’Alimentation et de l’Agriculture reçoit les candidatures retenues par le préfet et les nominations font l’objet d’un décret ministériel.

L’Ordre des Arts et des Lettres

Il encourage et récompense les diverses activités dans le domaine des arts et des lettres. Cet ordre a été institué par décret le 2 mai 1957. Il comprend, comme les autres ordres, trois grades : chevalier, officier et commandeur.

Les candidatures pour prétendre au grade des arts et des lettres sont adressées au ministre chargé des arts et lettres qui les transmet au conseil de l’ordre.

La Médaille du Tourisme

Cette médaille est une distinction adressée aux personnes qui apportent une contribution notable au développement du tourisme, soit par une action bénévole, soit par un exploit professionnel. Les personnes décédées dans l’exercice de leur fonction, liées au domaine du tourisme peuvent aussi se voir attribuer cette distinction à titre posthume.

Il n’existe pas de conditions particulières pour prétendre à la médaille du tourisme. Il faut juste avoir exercé une action liée de près ou de loin au tourisme.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Check Also

Missions d'AMO marché public : les méthodologies employées

Missions d’AMO marché public : les méthodologies employées

À ce jour, les marchés publics représentent une part importante du secteur économique français. Fédérateurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *