Apprenez à réduire vos impôts pour augmenter vos bénéfices

Apprenez à réduire vos impôts pour augmenter vos bénéfices

Pour les entreprises, il est payé des impôts tous les ans est obligatoire. Il s’agit d’une participation sociale sur les revenus de l’activité. En fonction de votre statut, vous aurez à payer un peu plus ou un peu moins tous les ans, jusqu’à la déclaration de votre cessation d’activité. Et il existe aussi un certain nombre de techniques que l’on peut utiliser afin d’augmenter vos bénéfices et réduire vos impôts. En voici quelques.

Une question de statut

Comme susmentionné, choisir votre statut peut impacter sur vos participations annuelles sur les revenus. Raison pour laquelle vous devez non seulement prendre votre temps, mais aussi vous faire accompagner par des experts pour ce faire.

Bien évidemment, si vous êtes auto entrepreneur, vous aurez moins d’impôts à payer que les grandes entreprises. Tel est le cas pour tous ceux qui ont un statut de travailleur indépendant, freelance ou consultant. Mais cela implique que vous devez être seul dans la gestion de votre activité.

Pour monter une entreprise et éviter les impôts sur les sociétés, optez davantage pour le statut d’entreprise individuelle ou micro entrepris. Le taux d’imposition sur les revenus de votre activité sera également moindre dans ce cas. Les EURL et les Société Non collectif pourront également être exemptés sous certaines conditions d’impôt sur les sociétés.

Mais si l’objectif est réellement d’avoir un abattement sur les participations sur les revenus, optez pour les SARL de famille ou Sociétés anonymes. Il y a certaines exceptions qui peuvent peut-être s’appliquer à votre cas.

La technique du prix de transfert : comment ça marche ?

Vous pouvez également appliquer la technique du prix de transfert. Dans les traductions légales, il s’agit d’une technique qui consiste transférer les bénéfices d’une entreprise à une filiale à l’étranger où le niveau d’imposition serait moindre. Il s’agira de déclarer les produits en question comme avoir été transféré à une autre entreprise du même groupe. Ce qui permettra de réduire les participations sociales qui y sont affectées. C’est ce que l’on appelle « prix de transfert ».

Mais quand bien même cette alternative serait efficace, elle n’est pas toujours utilisée. Et pour cause, il y a le problème de langue. Il ne faut pas prendre à la légère les travaux de traduction domaine juridique. Vous devez faire faire appel à des experts assermentés pour la traduction prix de transfert. Heureusement, en ligne vous avez le choix en la matière.

Augmenter vos charges déductibles

Outre les traductions juridiques, vous pouvez également simplement augmenter vos charges déductibles ou charges patronales. Cela aura pour effet de minimiser vos participations sociales. Mais quelles sont-elles ?

On peut par exemple citer dans la liste des charges patronales obligatoires la souscription à une assurance de groupe pour toutes les entreprises de plus de 11 salariés. Vous devez au minimum payer 50% des mensualités pour chaque employé. Mais sachez que si vous prenez des compléments d’assurance, cela permettra aussi d’augmenter le niveau d’abattement de votre société.

Les comptes d’assurance retraite, les assurances chômage, allocations familiales, etc. Les charges patronales peuvent varier en fonction de la taille de votre société.

Investissez et choisissez bien vos placements

Enfin, pour réduire vos participations au FISC, vous pouvez également simplement investir. Mais attention, ce n’est pas en mettant votre argent dans la bourse que vous allez y gagner des réductions fiscales. Autrement dit, choisissez bien vos investissements.

Parmi les placements éligibles, vous avez notamment les fonds solidaires, les placements éligibles à la Loi Mandelin, et bien d’autres encore. Faites-vous accompagner par des conseillers en investissement pour être sûr de choisir la bonne affaire qui non seulement vous permettront de gagner plus de réduction fiscale, mais qui s’adapte aussi à votre profil et à l’identité de votre entreprise.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *