Comment se calcule l’assurance d’un prêt immobilier ?

Comment évaluer le coût de l’assurance pour un prêt immobilier ?

L’obtention d’un prêt immobilier auprès des banques est sanctionnée d’une assurance de prêt pour les emprunteurs. Cependant, les frais de cette assurance se révèlent particulièrement importants. Il convient donc de calculer à l’avance le coût de cette assurance pour éviter les déconvenues. Nous vous montrons comment effectuer ce calcul dans cet article.

Des frais coûteux pour l’assurance prêt immobilier

L’assurance pour prêt immobilier est indéniablement l’un des services bancaires les plus chers. À titre justificatif, mentionnons le classement des frais d’assurance établi par les banques. Les frais d’assurance pour prêt immobilier sont deuxièmes derrière les intérêts bancaires et représentent les coûts les plus chers pour un financement immobilier en France. Cet état des lieux explique de ce fait la nécessité du calcul de ces frais pour les assurés.

Pourquoi donc évaluer le montant d’une assurance pour un prêt immobilier ?

En sollicitant un crédit auprès d’une banque pour un financement immobilier, un emprunteur songe surtout au taux nominal du crédit immobilier. Au cas où vous l’ignoreriez peut-être, le taux nominal est un taux qui détermine la base du calcul des intérêts du prêt. Mais cela peut vite entraîner des désagréments à l’emprunteur susceptible d’être assuré.

Le coût de l’assurance prêt immobilier ne vaut pas moins que le tiers du coût global du financement immobilier. Ne considérer que le taux nominal du crédit immobilier revient à ne pas prendre en compte les différents frais inhérents à cette démarche (frais de dossier, impôts, taxes, etc.). Il y a également lieu de constater que ce coût varie à la hausse en période de taux d’intérêts faibles. D’autant plus que ce calcul peut être favorable à l’emprunteur souhaitant financer son bien immobilier.

Quels sont les avantages du calcul du coût d’une assurance prêts immobiliers ?

Le calcul du coût de l’assurance pour prêt immobilier n’est pas sans avantages pour l’emprunteur. Grâce à ce calcul, ce dernier pourra :

  • Apprêter convenablement son portefeuille et déterminer un budget en fonction du coût de l’assurance ;
  • Anticiper le coût total du crédit immobilier octroyé par la Banque ;

Calculer le coût de l’assurance pour prêt immobilier est donc indispensable, car l’emprunteur est préparé face aux paiements des mensualités, mais aussi par rapport au coût général de l’assurance.

Tout emprunteur est animé par la préoccupation de savoir si son assurance est réellement efficiente et compétitive. Au cas échéant, il la résilie et il souscrit à une assurance moins coûteuse présentant les mêmes garanties. En France, la situation des assurés s’est nettement améliorée, et cela, grâce à la Loi Lagarde. Cette loi leur permet de choisir la compagnie d’assurance qui répond au mieux à leurs exigences en termes de tarifs pour l’assurance prêt immobilier. 

Comment se calcule l'assurance d'un prêt immobilier

Comment doit-on calculer le coût de l’assurance de prêt immobilier ?

Pour bien évaluer ce que l’assurance va coûter, il faut faire recours au type de contrat qui relie l’emprunteur à la banque qui lui accorde le crédit immobilier. Ainsi, vous pouvez chiffrer le montant de votre assurance de prêt immobilier selon qu’elle émane d’un contrat basé sur votre capital dû ou encore sur un contrat basé sur le capital emprunté. Pour mieux comprendre la nature de ces deux types de contrats, nous vous guiderons avec de plus amples explications.

Calculer le coût de l’assurance de prêt immobilier en s’appuyant sur le restant dû

D’entrée de jeu, ce calcul concerne les débiteurs qui ont consenti à une assurance collective. À ce niveau, le coût demeure le même et uniforme jusqu’à la fin du délai de l’emprunt. Le calcul de ce coût n’est aucunement variable et est relatif à tous les emprunteurs qui choisissent ce type d’assurance.

Calculer le coût de l’assurance de prêt immobilier sur la base du capital emprunté

Ce calcul s’effectue dans la mesure où l’emprunteur a souscrit à une assurance externe. Avec la loi Lagarde, ce calcul sera fait en fonction d’une délégation d’assurance. Dans ce cas, l’emprunteur pourra faire ses calculs en fonction du reste du capital d’emprunt qu’il doit à la banque. Chaque année, les cotisations bénéficient d’une réévaluation, et cela, au profit de l’infériorité du coût moyen de l’assurance du prêt immobilier.

Lire aussi : Quelle est la différence entre la CARSAT et l’assurance retraite ?

Peut-on économiser sur l’assurance de prêt immobilier ?

Oui ! Mille fois oui ! Pour ce faire, l’emprunteur doit négocier le taux de l’assurance en utilisant à son avantage le facteur de la concurrence. À ce jour, un emprunteur peut réaliser de belles économies en souscrivant aux assurances individuelles. Elles sont plusieurs fois moins coûteuses que les assurances groupes proposées par les banques et valent l’essai !

En définitive, le calcul du coût de l’assurance prêt immobilier n’est pas difficile. Il suffit de connaître tous les aspects du contrat proposé par les établissements bancaires. Une fois cela fait, vous devriez pouvoir lancer vos travaux de constructions sans plus de préambules ! 

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

Check Also

Restauration : comment choisir une cellule de refroidissement ?

Restauration : comment choisir une cellule de refroidissement ?

Une cellule de refroidissement, aussi appelée surgélateur ou cellule de congélation rapide, est un équipement …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *